Archives de Tag: panama

La photo du mois #5 – Mon rêve serait…

La photo du mois est une initiative qui réunit mensuellement plusieurs bloggeurs. Le principe est simple : publier le 15 de chaque mois, à midi heure de Paris, une photo en fonction du thème choisi par l’un des membres du groupe.

Pour février, 100driiine a choisi le thème « Mon rêve serait… » J’avoue ne pas avoir eu beaucoup d’inspiration cette fois ci : tous les rêves qui me viennent en tête n’ont pour l’instant pas croisé le chemin de mon objectif !

C’est finalement les températures polaires grenobloises qui m’ont fait me décider : en ce mois de février, mon rêve serait de troquer ma doudoune pour affronter les -14°C dehors contre un maillot de bain et une plage paradisiaque…

San Blas - Isla Perros (Panama)

J’ai donc décidé de vous emmener sur l’Isla Perros, dans l’archipel des San Blas (Panama), pour réchauffer un peu ce mois de février !

Pour aller voir les autres photos du mois, c’est par ici :

Viviane , La Madame , A&G , florianL , A&Y , 4 petits suisses dans un bol de riz , Doremi , Filamots , Clara , jen et dam , Hugo , Tambour Major , Alice , lesegarten , Carole In England , La Parigina , Aparça , Mandy , Pavot de Lune , Stephane08 , Emi London , Nataru , Nora , Frédéric , El in Oz , Aude , Ma , Nous4auQuébec , Shandara , 100driiine , DNA , PascalR , François , hibiscus , La Flaneuse , Cherrybee , Urbaine , Vanilla , Grignette , Nathalie , Thib , Suzie , Sprout©h , M , LEBOABLEU , Jean Wilmotte , M.C.O , Cindy Chou , La Papote , Muni57 , E , Eff’Zee’Bee , Blogoth67 , Glose , Leviacarmina , Alexanne , Petit Hobbit , Guillaume , Gilsoub , Champagne , Ava , Anaou , Narayan , Titem , Fabienne , Alex , Florian , magda627 , Akaieric , Kyoko , Mamysoren , Emily58 , Caroline , Edegan , Krn , Anne , Sébastien , Céliano , Madame zaza of mars , Babou , Cekoline , LaGodiche , Isabelle , Lhise , Jo Ann , La Fille de l’Air , M’dame Jo , Margote05 , Céline in Paris , Lucile et Rod , Les voyages de Seth et Lise , Ty , Sinuaisons , Dorydee , Frankonorsk , Le-Chroniqueur , Lili , The Parisienne , Marion , Margouia , Gizeh , L’atelier azimute , Cynthia , Emma , The Mouse , Karrijini , Boopalicious , Dr CaSo , Laure , Agnès , Xavier Mohr , Lauriane , Manola , Une niçoise , Cathy , La Nantaise , Urbamedia , Caro , Le Mag à lire , Les Maudits Expats , Olivier , Tam , Noon , Galinette , Fanny et Vincent , Zaromcha , Stéphie&lesCacahuètes , Ori , Niwatori , Bao , Chris et Nanou , Coco , Surfanna , David et Patrice , Clem et Cha , Renepaulhenry , Où trouver à Montréal ? , Bestofava , Sephiraph , El , Claude , Nomade57 , Kyn , Meyilo , Anne Laure T , Carnets d’images , L’Azimutée , Loutron glouton.

Vous désirez participer à La Photo du Mois ? Rien de plus simple : connectez-vous sur Facebook et rejoignez-nous. Une question ? Contactez Olivier.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans La photo du mois

La photo du mois #2 – Au bout du monde

La photo du mois est une initiative qui réunit mensuellement plusieurs bloggeurs. Le principe est simple : publier le 15 de chaque mois, à midi heure de Paris, une photo en fonction du thème choisi par l’un des membres du groupe.

En ce mois de novembre, partons « Au bout du monde » pour partager nos photos….

Au Bout du Monde...

J’ai pris cette photo cet été dans l’archipel des San Blas, au Panama : au petit jour, le voilier venait de lever l’ancre et se dirigeait vers la Colombie. Sur ma minuscule île à la Robinson Crusoé, à quelques 9000 km de France, je me sentais vraiment au bout du monde !

Pour jeter un œil aux autres photos du mois, c’est par ici :

Alexanne, Krn, Lhise, M’dameJo, François, Sébastien, Le Mag à lire, Cherrybee, Noon, La Parigina,
Guillaume, M.C.O, Olivier, Mandy, Grignette, margote05, Dorydee, Frédéric, Cindy Chou, Mérantaise, Titem, Sephiraph, Les voyages de Seth et Lise, magda627, Marion, Carnets d’Images, E, Surfanna, Hugo, Agnès, Gilsoub, Ori, A&G, Kyn, Alice, Rene paul henry, jen et dam, Cynthia, Onee-Chan, Sinuaisons, L’azimutée, La Papote, Frankonorsk, Stephane08, Jean WILMOTTE, Celiano, Claude, M, Glose, Céline, Urbamedia, La Fille de l’Air, Doremi, Cathy Brocard, Nomade57, Laurabreizh, Calamity Scrap, Tambour Major, Lucile et Rod, Emma, Viviane, Nathalie, JoAnn, Fabienne, Un jour-Montreal, Tam, Terhi, Niwatori, Céline in Paris, Thib, florianL, Xavier Mohr, Clara, Boopalicious, Dr.CaSo, Filamots, Manola, 4 petits suisses dans un bol de riz, Margouia, Sprout©h, lesegarten, Ines meralda, 100driiine, Champagne, La Madame, Isabelle, LE BOA BLEU , Maureen, Nolwenn, Le Loutron Glouton, Babou, Laure, Aude, Karrijini, le via carmina, Où trouver à Montréal? , Anne, blogoth67, Florian, Urbaine, Caro, Cécy, hibiscus, Vanilla, Gizeh, Marie

29 Commentaires

Classé dans La photo du mois

Chroniques Panaméennes #8 : la Comarca Kuna Yala

Les Kunas sont l’un des peuples indiens les plus connus d’Amérique Centrale. Les photos de leurs femmes, portant des foulards rouges sur la tête et des tuniques bariolées traditionnelles, ont fait le tour du monde sur des brochures touristiques et leur territoire, Kuna Yala, fait rêver nombre de touristes et de navigateurs.

Indiens Kunas

Indiens Kunas

Pourtant, la relation qu’entretiennent les Kunas avec le monde extérieur est assez ambiguë : très attachés à leur culture et leurs traditions, ils ont choisi de vivre à l’écart de la société panaméenne, mais acceptent la présence de quelques touristes sur leur territoire (le tourisme représente maintenant une source de revenus non négligeable pour les communautés). Sans avoir de relations difficiles ou tendues avec le reste des panaméens, ils ont quand même fait le choix d’une vie à part : Kuna Yala est une province semi-indépendante du Panama et toute personne non Kuna doit payer une taxe pour être autorisée à entrer dans la comarca.

Carte de Kuna Yala

Carte de Kuna Yala

Kuna Yala se compose d’une longue bande de terre au nord du Darien, le long de la côte Caraïbes, et de l’archipel des San Blas, composé de plus de 350 îles. Parmi elles, 36 sont occupées par des villages, rassemblant quelques 30 000 Kunas. Les autres îles sont désertes, ou habitées par de petites communautés qui accueillent souvent des touristes. Le niveau de vie à Kuna Yala est plus bas que dans les autres régions du pays et les Kunas vivent de manière très traditionnelle : il est donc extrêmement rare de trouver des équipements modernes sur les îles San Blas et la pirogue est l’unique moyen de se déplacer dans l’archipel.

Ile village - Kuna Yala

Ile village - Kuna Yala

Vente de Molas - Kuna Yala

Vente de Molas - Kuna Yala

La société Kuna est très communautaire et les villages s’organisent en sorte de coopératives. Haut lieu de la vie sociale, l’onmaked nega est la salle dans laquelle se retrouvent tous les membres de la communauté pour discuter, débattre et traiter des affaires courantes. Traditionnellement matriarcale, la société Kuna est en train de changer (influencée par l’extérieur ?!?) et le rôle des hommes devient prépondérant dans les villages.

Kuna Yala

Kuna Yala

Nous avons choisi de rester une semaine entière à Kuna Yala (la plupart des touristes n’y passent que 2 ou 3 jours) car cette région a été un véritable coup de cœur, autant pour les personnes que nous avons rencontrées là-bas, que pour les paysages époustouflants que nous avons découverts. Avant de partir, j’avais lu sur différents forums que les choses avaient changées et que les Kunas n’étaient plus aussi accueillants qu’ils avaient pu l’être. Je ne peux bien sûr pas comparer mon expérience de cet été avec la situation d’il y a quelques années, mais nous avons été très (très) bien accueillies, par des personnes chaleureuses qui ont vraiment pris le temps nous ont fait découvrir leur mode de vie.

Magique !

Iles San Blas

Iles San Blas

Et vous, où avez-vous été le mieux accueillis ?

 

Vous aimerez peut-être :

–       Chroniques Panaméennes #1 : cap vers de nouveaux horizons !
–       Chroniques Panaméennes #2 : un magnifique voyage…
–       Chroniques Panaméennes #3 : quand le temps s’arrête à Bocas del Toro

Poster un commentaire

Classé dans Chroniques Panaméennes

Chroniques Panaméennes #7 : le Canal de Panama

Un voyage au Panama sans passer par son fameux canal, c’est un peu comme une visite de Paris sans voir la Tour Eiffel : impensable ! C’est donc sans trop nous poser de questions que nous sommes allées jeter un œil à ce bijou d’ingénierie, fleuron de l’économie Panaméenne et fierté du pays depuis sa rétrocession par les Etats-Unis en décembre 1999.

Canal de Panama - Miraflores Locks

Canal de Panama - Miraflores Locks

Pour vous présenter brièvement la bête, le canal de Panama relie la mer des Caraïbes à l’Océan Pacifique et est, encore aujourd’hui, l’une des voies maritimes les plus utilisées du globe. Niveau chiffres, tout est énorme : 77 km de canal, 8 à 10 heures de traversée, plus de 2 milliards de revenus annuels, le lac artificiel le plus grand du monde et des écluses gigantesques (34 mètre de large, plus de 300 mètres de long et près de 15 mètres de profondeur).

Intéressées mais réalistes, nous avons opté pour une visite des écluses Miraflores (à quelques kilomètres de Panama City), plutôt que d’embarquer sur un bateau pour vivre la traversée du canal en direct. Rapport que bon niveau budget c’était un peu serré et puis l’idée de passer près de 10 heures, pour le fun, sur un petit bateau avec une cinquantaine de retraités c’était juste pas possible. Merveille d’ingénierie ou pas, il y a des choses non négociables.

Passage du canal - étape 1/3

Passage du canal - étape 1/3

Passage du canal - étape 2/3

Passage du canal - étape 2/3

Passage du canal - étape 3/3

Passage du canal - étape 3/3

Aux Miraflores Locks, nous avons pu admirer de très (très) gros bateaux passer les écluses du canal côté Pacifique et surtout en apprendre plus sur l’histoire, un peu chaotique, de cette énorme construction. Une étape intéressante de notre voyage et un bon moyen d’en savoir un peu plus sur l’histoire du pays.

Plan du Canal de Panama

Plan du Canal de Panama

Vous aimerez peut-être :

–       Chroniques Panaméennes #5 : les contrastes de Panama City
–       Chroniques Panaméennes #2 : un magnifique voyage…
–       Chroniques Panaméennes #6 : los Diablos Rojos

Poster un commentaire

Classé dans Chroniques Panaméennes

Chroniques Panaméennes #4 : sur les hauteurs de Boquete

Après la touristique région de Bocas del Toro, nous voilà reparties en bus pour les hauteurs du pays, direction Boquete.

La ville est réputée pour trois choses. Ses plantations de café de grande qualité, souvent primées au niveau international. Son volcan Baru, point culminant du Panama, du haut duquel il est possible de voir la mer Caraïbe d’un côté et l’océan Pacifique de l’autre, pour des levers de soleil magiques. Et ses hordes de retraités américains, qui ont élu cette région comme lieu de villégiature low cost.

De Bocas à Boquete, l’atmosphère change radicalement : oubliées les Caraïbes et l’ambiance jamaïcaine, on est à la montagne maintenant ! La ville est toute petite et semble assez pauvre (hormis quelques villas « de gringos » immenses !), les touristes se font rares pendant la saison des pluies. En altitude la météo est très changeante, humide et malheureusement on est tombées sur une mauvaise semaine : au menu pluie, pluie et re-pluie ! Et contrairement à Londres, ici pas un pub à l’horizon pour se réfugier en attendant que le temps passe 😉

Oubliées les randonnées sympas, dommage.

Mais on est pas du genre à se laisser abattre : après quelques recherches on dégote un guide local sympa qui accepte de nous faire visiter sa plantation de café. Une superbe journée!

La plantation est toute petite, mais produit du café de grande qualité, comme le Geisha – apparemment, la Rolls des arabicas. Pour pallier les limites de leurs ressources financières, les propriétaires de l’exploitation font preuve d’une ingéniosité rare : solutions bios pour éviter l’utilisation de pesticides hors de prix, récupération de diverses pièces mécaniques (voitures, scooters, machines à laver, tout y passe) pour construire des machines sur mesure, exactement adaptées à leurs besoins. Bluffant !

Café sur l'arbre

Café sur l'arbre

Du bric à brac pour une machine sur mesure !

Du bric à brac pour une machine sur mesure !

Finca La Milagrosa - Boquete

Finca La Milagrosa - Boquete

Machine sur mesure

Machine sur mesure

Yum !

Yum !

Malgré la météo maussade, notre passage à Boquete aura amené son lot de jolies rencontres, de discussions intéressantes. Une belle étape !

Vous aimerez peut-être :

–       Chroniques Panaméennes #3 : quand le temps s’arrête à Bocas del Toro
–       Chroniques Panaméennes #2 : un magnifique voyage…
–       Chroniques Panaméennes #1 : cap vers de nouveaux horizons !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire

Classé dans Chroniques Panaméennes

Chroniques Panaméennes #2 : un magnifique voyage…

Carte PanamaPréparer un voyage dans un pays inconnu, c’est commencer à esquisser mentalement les contours d’un nouveau territoire. Imaginer des rencontres, des paysages, des découvertes. Tenter de se projeter là-bas

Parfois on tombe juste. D’autres fois pas. On est alors totalement dépaysé, à mille lieues de ce qu’on avait pu supposer. C’est ce qui s’est passé, pour moi, au Panama. C’est ce qui a rendu le voyage magnifique.

J’avais lu des guides, parcouru des forums et même googlé tous les endroits que nous voulions visiter. Et pourtant une fois sur place, tout était différent : les couleurs des paysages, les odeurs, l’air autour de nous… Même les gens nous paraissaient différents, entre extrême gentillesse et nonchalance incompréhensible (même si on prend vite le rythme 😉 ) .

Panama City - Casco Viejo

Panama City - Casco Viejo

Si je devais ne choisir qu’un seul mot pour décrire le Panama, je choisirais le mot diversité. Diversité des paysages, diversité ethnique, diversité culturelle…Diversité des niveaux de vie, aussi.

Bocas del Toro

Bocas del Toro

Old Town - Bastimientos

Old Town - Bastimientos

Sur la carte, Panama est au carrefour entre les deux Amériques, l’Atlantique et le Pacifique. Sur place, c’est un grand mélange, un pays riche de mille choses à découvrir.

Isla Perro - San Blas

Isla Perro - San Blas

Pendant nos trois semaines sur place, nous avons traversé le pays (Bocas del Toro, Boquete, Panama City et les San Blas dans la Comarca Kuna Yala) et découvert à chaque étape une atmosphère différente… Je vous prépare de nouveaux posts très vite pour vous faire découvrir ce petit pays !

Et vous, quel voyage vous a le plus dépaysé ?

Vous aimerez peut-être :

–       Chroniques Panaméennes #1 : cap vers de nouveaux horizons !
–       1 an !
–       Faire le tour du monde aux Kew Gardens

5 Commentaires

Classé dans Chroniques Panaméennes

Chroniques Panaméennes #1 : cap vers de nouveaux horizons !

Ça y est, j’ai troqué ma valise contre un sac à dos, mon slim et mes ballerines contre un short et des baskets, mon parapluie contre de la crème solaire… Good bye London, holà Panama !

Je pars demain matin pour l’Amérique centrale, dans un pays tout petit, mais riche de mille facettes différentes. Au programme : plages paradisiaques, forêts tropicales, plaines sauvages et mégalopole internationale. Le tout en espagnol bien sûr, si j’arrive à m’y remettre 😉

3 semaines de voyage, sac sur le dos, entre la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique. 3 semaines sur cet étroit territoire qui relie les deux Amériques. Autant vous dire que j’ai vraiment hâte !

Panama

Rendez-vous donc dans trois semaines pour la suite des chroniques panaméennes. D’ici là portez-vous bien et profitez de ce début d’été.

Hasta pronto!

Et encore plein de choses à vous raconter sur Londres et l’Angleterre…. Je vais essayer de vous programmer quelques billets pour les prochaines semaines 🙂

5 Commentaires

Classé dans Chroniques Panaméennes