Archives mensuelles : mai 2011

Samedi ensoleillé à Hyde Park…

Soleil radieux. Température estivale. Pique-nique à Hyde Park… Dure journée !!

Hyde Park - Serpentine

Hyde Park - Serpentine

Hyde Park - Serpentine

Hyde Park - Serpentine

Hyde Park - Chaises Longues

Hyde Park - Chaises Longues

Hyde Park - Vieux couple

Hyde Park - Vieux couple

Hyde Park

Hyde Park

Et vous, bon week-end ? 

Vous aimerez peut-être :

Les écureuils de St James’s Park
Postman’s Park
Prendre l’air à Richmond

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Londres

A la découverte de l’Angleterre #3 : Bath

Après mes billets sur Cambridge et les Cornouailles il y a quelques semaines, je vous emmène aujourd’hui du côté de Bath,  la jolie petite ville thermale du sud-ouest de l’Angleterre.

Connue pour sa source chaude depuis l’époque romaine, Bath est devenue l’un des hauts lieux de la vie mondaine et culturelle britannique à partir du XVIIIème siècle – Jane Austen y aurait trouvé l’inspiration pour certains de ses romans ! Aujourd’hui, la ville mixe avec brio ses différents héritages et attire chaque année de nombreux touristes… dont moi 🙂

Ça faisait un moment que je voulais aller à Bath et j’ai enfin eu l’occasion d’y passer un peu de temps ce weekend : un vrai régal ! Splendide architecture, vestiges romains, abbaye gothique, spa dernier cri… Bath est à la hauteur de sa réputation et compte probablement parmi les plus belles villes du pays.

Seul petit bémol : le temps capricieux so British – on fait avec, mais bon du coup c’est un peu dommage pour les photos 😉

Le centre ville

Bath est une petite ville qui se visite facilement à pied. Rues pavées, belles maisons, petites boutiques et salons de thé à tous les coins de rue, la balade est très agréable ! Et si vous êtes tentés d’en savoir plus sur la ville et son histoire, il y a des tours guidés gratuits organisés tous les jours par la mairie.

Bath

Bath

Bath - Royal Crescent

Bath - Royal Crescent

Bath Abbey

Bath Abbey

Les bains

Bath ne serait pas Bath sans ses fameux thermes ! Si on ne peut plus aujourd’hui faire trempette dans les thermes romains, il est possible de les visiter (le musée est très bien fait). Et pour la détente optez pour le Thermae Bath Spa – un bonheur !

Roman Baths - Bath

Roman Baths

Thermae Bath Spa - Rooftop Pool

Thermae Bath Spa

Le bord de la rivière

Petit aperçu en images…

Bath - Riverside Walk

Bath - Riverside Walk

Bath - Riverside Walk

Bath - Riverside Walk

Bath - Pulteney Bridge

Bath - Pulteney Bridge

Bath Abbey

Bath Abbey

Et vous, quelles sont vos villes préférées en Angleterre ?

Pour aller à Bath, de Londres :

En train (http://www.nationalrail.co.uk/) Des directs partent toutes les 1/2 heures de London Paddington pour Bath Spa. Il faut compter une petite heure et demi de trajet et environ £50 pour l’aller-retour (des réductions sont possibles pour les personnes possédant des Railcards – moins de 26 ans, séniors, etc.)

En bus (http://www.nationalexpress.com/) Des bus partent de Victoria pour Bath toutes les heures environ. Le trajet est plus long qu’en train (2h40 minimum) mais il y a souvent des promos intéressantes, qui permettent de se déplacer pour presque rien.

Télécharger la carte du centre ville de Bath 


Vous aimerez peut-être :

–       Délicieuses spécialités anglaises
–       Les couleurs de Londres
–       Découvrir Londres autrement

15 Commentaires

Classé dans Visiter le UK

Pimm’s o’clock!

Les jours s’allongent. Le soleil brille. Le mercure grimpe (20 degrés, youhou !) Et des tonnes de gens s’agglutinent devant les pubs, un verre à la main… Y’a pas à dire, ça sent le printemps à Londres en ce moment !

Et avec les beaux jours, le Pimm’s fait son grand retour. Du coup j’en profite pour vous écrire un petit billet sur ce cocktail so British  parce que 1) si vous ne connaissez pas encore, ça va révolutionner vos papilles cet été et 2) demain c’est l’apéro blog donc il faut bien se mettre dans l’ambiance 😉 CQFD.

Pimm's

Alors, le Pimm’s kesako ? C’est LE cocktail de l’été en Angleterre qui mixe alcool à base de gin, limonade, concombre, menthe et fruits de saison. Léger et rafraichissant, il est servi dans tous les pubs et a deux avantages sur ses concurrents : son prix, toujours abordable (ou presque !) et le fait qu’il est très difficile de rater un Pimm’s. En plus ça fait couleur locale / londonien chic, le top !

A l’origine, Pimm’s est une marque d’alcool anglaise qui propose une large gamme de fruit cup (liqueurs de fruit) à base de gin, de brandy, de whisky ou de vodka. Au fil des années, le Pimm’s No. 1 (à base de gin) est devenu le produit le plus populaire de la marque – celui qu’on trouve dans tous les supermarchés. Le « No 1 » est du coup un peu passé à la trappe et aujourd’hui Pimm’s est à la fois le nom de l’alcool et du cocktail dont il est la base.

Pour faire des Pimm’s maison – et épater la galerie lors de votre prochain barbecue – c’est facile. Il vous faut :

–          une bouteille de Pimm’s No. 1
–          de la limonade
–          des feuilles de menthe fraiche
–          un concombre
–          des fruits frais : orange – fraise – framboise – kiwi, selon vos goûts !
–          des glaçons
–          des grands verres, des pailles et des grands pics pour les fruits

Ensuite il faut : Remplir un quart du verre de Pimm’s.  Ajouter quelques glaçons, trois/quatre feuilles de menthe, une rondelle de concombre coupée en petits bouts et quelques morceaux de fruits. Finir de remplir le verre avec de la limonade. Voilà !

Mes Pimm's maison

Mes Pimm's maison

Servir avec une paille et des grands pics pour les fruits. Cheers !

Et pour vous, c’est quoi le symbole de l’été londonien ?

 Vous aimerez peut-être :

–             Délicieuses spécialités anglaises
–             Culture Pub
–             Bruncher à Londres

4 Commentaires

Classé dans Londres

The Purl, un speakeasy londonien

Le Purl se cache dans un sous-sol de Blandford Street, en plein cœur de Marylebone. Inspiré des speakeasy, ces établissements clandestins qui avaient vus le jour à Manhattan durant la Prohibition,  ce bar est une petite merveille de cocktails originaux.

A l’intérieur, un véritable labyrinthe d’alcôves et de petites salles vous attend, dans une ambiance cosy et feutrée… lumière tamisée, gros fauteuils en cuirs, un vieux piano au détour d’un chemin : on se sent vite à l’aise dans ce bric à brac clandestin.

The Purl

The Purl

The Purl

The Purl

The Purl

The Purl - La Carte

Mais plus encore que son atmosphère, ce sont ses cocktails qui rendent le Purl si intéressant. Un véritable travail d’artistes ! Tous sont savoureux, beaucoup sont originaux et certains, comme le Mr Hyde’s Fixer Upper ou le Blue Blazer sont véritablement impressionnants ! Et au Purl point de bac à glaçons : ceux ci sont découpés à la main à partir d’un énorme bloc de glace posé sur le comptoir… !

The Purl - Mr Hyde’s Fixer Upper

The Purl - Mr Hyde’s Fixer Upper

The Purl - Blue Blazer

The Purl - Blue Blazer

Cocktails au Purl London

Cocktail au Purl

Cocktails au Purl London

Cocktails au Purl

Pour y aller :

Réservation très fortement conseillée.
Les prix restent très abordables (cocktails entre £7 et £11) et le spectacle vaut le détour.
The Purl – 50-54 Blandford Street, London, W1U 7HX
Tube Station : Baker Street (Bakerloo, Jubilee et Circle Lines) ou Bond Street (Jubilee et Central Lines)

 

Et vous, quelles sont vos meilleures adresses pour boire des cocktails ?

Vous aimerez peut-être :

–       Cocktails Londoniens
–       Apéro avec vue sur Londres
–       Le plus vieux cinéma de Londres

Note : les photos ne sont pas de moi, les miennes étaient toutes floues ! 

1 commentaire

Classé dans Londres

Le début de la fin…

Oxford Circus CrossingLa décision est prise depuis quelques semaines déjà, mais elle est devenue « réelle » aujourd’hui puisque je l’ai annoncé au boulot, à mon coloc et finalement à vous : fin juin je rentre à Grenoble.

De quoi, de qu’est-ce ?!? Mais pourquoi donc ??? Tu es surpris, je te comprends, c’est pas comme si je ne me plaisais pas à Londres…loin de là ! Mais l’Amour nous fait faire de ces trucs parfois j’te jure. C’est pas forcément très rationnel mais, pour moi, c’est la bonne décision.

N’empêche qu’aujourd’hui c’est un sentiment doux-amer qui m’envahit. A la fois impatiente et déjà un peu nostalgique. Parce que dans deux petits mois à peine mon aventure londonienne se terminera. Et je sais déjà que ces dernières semaines vont passer très vite, trop vite. Et que le départ ne sera pas facile.

Ça me fait penser à une réplique, dans l’Auberge Espagnole de Klapisch : « Quand on arrive dans une ville, on voit des rues en perspective, des suites de bâtiments vides de sens. Tout est inconnu, vierge. Voilà, plus tard on aura habité cette ville, on aura marché dans ses rues, on aura été au bout de ses perspectives, on aura connu ses bâtiments, on y aura vécu des histoires avec des gens. Quand on aura vécu dans cette ville, cette rue on l’aura pris dix, vingt, mille fois. Au bout d’un moment, tout ça vous appartient parce qu’on y a vécu. »

Je ne me rappelle plus exactement à quel moment j’ai commencé à me sentir ici chez moi… Les choses se font petit à petit, grâce à de belles rencontres, des découvertes, des apprentissages. Je me suis appropriée la ville, j’ai construit mon Londres. Et tout ça va me manquer une fois rentrée en France…

Plus que quelques semaines avant un nouveau départ et je compte bien en profiter !

D’ailleurs, vous avez des idées de choses à faire absolument avant de partir de Londres ?

Vous aimerez peut-être :

–       1 an !
–       Une histoire d’amour…
–       Les couleurs de Londres

12 Commentaires

Classé dans Londres, Me, myself and I